Biolit junior implique les jeunes dans le littoral (ouest france)

Sur la plage de Luc, les enfants vont devenir acteurs d’un programme pédagogique et éducatif en observant le littoral et notamment le phénomène des algues brunes.

Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi sensibiliser les plus jeunes à la protection du littoral ?

Alain Viaud, membre du conseil d’administration du Gemel Normandie et Sylvie Furgerot, ex-professeure des écoles à Luc-sur-Mer, ont invité lundi soir, à la salle du parc de l’hôtel de ville, une quinzaine de bénévoles Ils accompagneront les jeunes écoliers de Luc-sur-Mer, sur un programme national de sciences participatives sur la biodiversité du littoral, porté par l’Association Planète Mer. « Nous impliquerons les jeunes dans l’avenir du littoral et des océans en leur permettant d’apporter une pierre à l’édifice, en les rendant acteur d’un savoir naturaliste », explique Alain Viaud.

 

Alain Viaud, membre du conseil d’administration du Gemel Normandie, et Sylvie Furgerot, ex-professeure des écoles à Luc-sur-Mer. | OUEST-FRANCE

 

Comment allez-vous procéder ?

Planète Mer a créé, en 2010, le programme Biolit, en partenariat étroit avec le Muséum national d’histoire naturelle et notamment la station marine de Dinard (35), Centre de recherche et d’enseignement sur les systèmes côtiers (Cresco). « Biolit junior est le petit frère du programme Biolit. Le protocole d’observation permet aux enfants de réaliser et transmettre leurs observations afin d’alimenter les questions que les chercheurs se posent. »

Dans un premier temps, et ce, à partir du printemps, les élèves de CE2, CM1 et CM2 des écoles Sainte-Marie et Éric-Tabarly, pourront devenir acteurs de la protection du littoral et ainsi comprendre les enjeux de sa préservation.

« Cette opération pourra se prolonger avec d’autres classes de la Côte de Nacre », informe Alain Viaud.

Source : Ouest France du 14/02/19

 

BIOLit Junior : qui ? quoi ? comment ?

Le protocole BioLit Junior

Philosophie des créateurs de BioLit :

Depuis une vingtaine d’années la quantité d’algues brunes semble diminuer en certains points du littoral. Les algues brunes que nous étudions sont alors remplacées par des huîtres, des moules, ou encore des patelles. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette disparition : le changement climatique, le nombre de visiteurs croissants sur le bord de mer, les pollutions, des espèces invasives qui empêchent le développement des algues brunes, la prolifération de certains herbivores, comme les patelles... Grâce à vos observations, les scientifiques de Planète Mer et du Muséum national d’Histoire naturelle, essayeront de répondre à ces interrogations !

 

L'objectif du programme BioLit est de relever l'abondance des algues brunes et des coquillages sur l'estran, afin de comprendre les variations observées ces dernières années. Pour participer, suivez le protocole !

Pour la démarche et la méthode, tout est indiqué ici : BioLit Junior

Vous pouvez vous tester avec quelques quiz : Quiz Algues et Mollusques

La clé d'identification est là : Clé

Source : BioLit Junior / MNHN

 

Ouverture / Fermeture des sites de pêches à pied Février 2019

Plusieurs sites sont fermés à la pêche à pied depuis le 14 et 15 février.

OUISTREHAM

À la suite de fortes pluies, la préfecture du Calvados interdit la pêche à pied des moules par arrêté préfectoral du 14 février 2019 sur le secteur de la pointe du Siège à Ouistreham.

HOULGATE

La pêche aux coquillages est temporairement interdite pour raisons sanitaires sur la plage d’Houlgate, par arrêté municipal du 15 février 2019.

GEFOSSE-FONTENAY

La zone 14-070, située à l’extrémité ouest du Calvados, à Gefosse-Fontenay sud (le Wigwam) a été temporairement déclassée pour des raisons sanitaires, par arrêté préfectoral du 15 février 2019.

 

Sources : Réseau Littorea http://www.pecheapied-loisir.fr/interdictions-temporaires-calvados/

Luc-sur-mer sous la neige

Une jolie vue de la plage sous la neige par un vendredi matin frais mais ensoleillé

Conférence d'Hubert Reeves et film "La terre vu du coeur", le mercredi 30 janvier 2019 à 17h, à l'amphi Daure, Caen

La licence professionnelle de restauration écologique et développement durable de l'IUT de Caen, (campus 2)

a le plaisir de vous convier à

une conférence d'Hubert Reeves

suivie de la projection du film

"La terre vu du coeur"

le mercredi 30 janvier 2019, à 17h, à l'amphi Daure (Université de Caen, Campus 1).

 

 

Conférence + DEBAT de 17h00 à 19h00 : gratuit, sur réservation 

 

- 17h/17h30 : Double parrainage de la 50ème promotion du département Génie Biologique de l'IUT de Caen et de l'association Caen Au pied du mur, co-organisateurs de l'événement) et de leurs projets de renaturation
- 17h30/ 18h20 : Conférence de Hubert Reeves 
- 18h20/ 19h : Débat 
PAUSE : 19h/20h 
FILM SUIVI D’UN DÉBAT : 5€00 
- 20h : Présentation et diffusion du film LA TERRE VUE DU CŒUR 
DOCUMENTAIRE DE IOLANDE CADRIN-ROSSIGNOL, 2018, 1H31min 
Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver ! 
- 21h40 : Deuxième débat

 

Pour plus de précisions, voici le lien d'inscription à l'évènement :

https://www.helloasso.com/associations/association-cinema-lux/evenements/conference-cine-debat-hubert-reeves-la-terre-vue-du-c-ur

- page 2 de 11 -